top of page

Guinée/Biodiversité: L’Office Guinéen des Parcs Nationaux et Réserve de Faune signe une convention



La Direction générale de l’Office Guinéen des Parcs Nationaux et Réserve de Faunes (l’OGPNRF) a signé ce jeudi 04 mai une convention de partenariat avec l’ONG Guinée Écologie. La cérémonie signature s’est déroulée au siège de l’OGPNRF. Un acte qui constitue une étape importante dans le cadre la conservation de la biodiversité en Guinée.

Selon Aboubacar SAMOURA, Directeur général l’OGPNRF « la signature de cet accord avec Guinée écologie n’es qu’une continuité, car Guinée écologie évolue avec l’Office guinéen des parcs nationaux et réserve de faune depuis plus de 10 ans. Mais la signature aujourd’hui de ce protocole d’accord matérialise le renforcement de la collaboration qui existe ou qui a toujours existé entre Guinée écologie et l’OGPNRF. Puisqu’avant ce n’était pas signé, nous avons jugé nécessaire de formaliser pour que cette collaboration soit durable. » a-t-il souligné.


Les grands axes autour desquels ce partenariat est signé « est le renforcement des capacités mutuelles, soit l’OGPNRF vers Guinée écologie ou Guinée écologie vers l’OGPNRF. C’est aussi le partage des informations dans ce sens, mais aussi la mobilisation mutuelle des ressources en faveur des aires protégées, et c’est également le partage des ressources humaines dans la mise en œuvre des activités. Nous, en tant que ONG par exemple nous ne sommes pas présents sur l’ensemble des préfectures mais l'OGPNRF est représenté donc la mise en œuvre de certaines activités, nous pouvons nous basés sur les personnels de l’OGPNRF pour réaliser ses actions. » explique Mamadou DIAWARA, Directeur Exécutif de Guinée Écologie.

Mais, quelles est la durée de ce partenariat qui vient d’être signé ?, le Directeur Exécutif de Guinée Écologie réponde en ces termes « Pour l’instant c’est un partenariat de 5 ans, mais renouvelable par ce qu’il y’a toujours le contexte qui change, il y’a toujours les nouveaux besoins, des nouvelles approches qu’il faut pouvoir imaginer et donc 5 ans après on va revoir pour non seulement évaluer ce premier protocole d’entente , mais aussi voir que ce qu’il faut pouvoir améliorer dans le sens dans les nouvelles attente qu’on va pouvoir ajouter » a-t-il ajouté.

Aliou DIALLO

63 vues0 commentaire

Comments


bottom of page