LA RESTUARATION DE LA MANGROVE EN BONNE VOIE SUR LES ILES TRISTAO.



L’écosystème mangrove joue un rôle important dans la riziculture, sa restauration est l’un des aspects importants abordé dans le cadre du projet de Conservation de la mangrove des iles Tristao. Aujourd’hui avec plus de 285 ha hectares en restauration, Guinée Ecologie, participe à la lutte contre la dégradation de cet écosystème.

Nombreux sites ont été reboisés en 2020 et sur une superficie de plus de 70 hectares avec PRCM en partenariat avec l’ONG Guinée Ecologie. Ces actions ont été mise en œuvre sous financement de D.O.B ECOLOGY. Ce qui a permis aux exploitants de mieux gérer leur terre et réduire la coupe constante du bois. Ces plaines rizicoles sont entourées principalement d’espèces de mangroves halophiles : Rhizophora, Avicennia, Mampeka, qui jouent un rôle majeur dans la protection contre l’érosion côtière causée par l’hydrodynamique des océans. Les zones de mangroves, estimées à 15.300 ha, entourent et protègent environ 90 % des côtes de Tristao. Elles protègent contre l’érosion côtière et l’élévation du niveau de la mer. D’où, la restauration des parties dégradées. « Notre rencontre s’est bien passée, et elle consistait à expliquer comment la saison s’est passée. Et puis donner notre avis sur l’impact du projet sur notre mode de vie. Je vais vous dire que nous sommes plus que content de l’arrivé de ce projet ici chez nous. Si avant on se battait pour la pêche seulement et puis couper la mangrove, maintenant nous avons compris, sur la politique de reprofilage des digues qui nous aide à bien pratiquer notre agriculture. Et nous savons que le projet nous a apporté beaucoup de choses sur l’iles Tristao. » S’est réjoui Alhassane Keita un exploitant des périmètres de Katfoura centre. Pour cette restauration de la mangrove, différentes méthodes s’imposent et sont appliquées pour récupérer les parties déjà abandonnées ou qui sont souvent menaçantes dans la canalisation des eaux de mer. Il s’agit du reboisement intégral, la restauration assistée et la régénération naturelle des superficies. Ce qui peut aussi permettre l’accroissement de la superficie de l’écosystème mangrove pour un meilleur rendement agricole. « L’intérêt que ce projet nous a apporté est beaucoup, d’ailleurs on ne peut pas tout dire. Si nous abandons les instructions que le projet nous donne, ce n’est pas bon pour nous. Surtout en ce qui concerne la restauration de la mangrove, le reprofilage des digues, l’accompagnement en terme d’argent pour faire face à nos besoins. Nous sommes très contents et on leur demande de continuer à accompagner, puisse que ce n’est pas facile. » explique Souleymane Camara, un autre exploitant. Pour mieux protéger les acquis dans le cadre de la régénération et la conservation de la mangrove, les agents conservateurs de la nature jouent un rôle prépondérant. Sur le terrain, des patrouilles sont régulièrement organisées par ces agents. Cette collaboration du projet avec l’Office Guinéen des Parcs et Réserves (OGPR) aide ces agents à faire appliquer les lois de conservation dans les aires marines protégées « Le projet de conservation de la mangrove sur les iles Tristao, depuis l’arrivée des partenaires financiers qu’on appelle PRCM, tout se passe bien. C’est pourquoi nous remercions le ministre de l’environnement des eaux et foret. Avant on avait beaucoup de difficultés, mais aujourd’hui, on va remercier le projet de restauration de la mangrove de Tristao. La population de Tristao est en l’aise et depuis deux ans on est là à reboiser. La régénération naturelle ça donne très bien et on est là encore à faire des pépinières. Même la coupe du bois est beaucoup réduite. Depuis leur arrivée, ils nous ont aider à avoir des moyens de déplacement et cela nous a permis de mettre main sur certaines personnes qui enfreint à ces règles de conservation des réserves naturelles gérées à Tristao » a affirmé Lancinet Kourouma conservateur en chef de l’Aire Marine Protégée de Tristao . A ce jour, un véritable travail de terrain se fait par l’ONG Guinée Ecologie dans le cadre la réservation de la mangrove cet archipel qui regorge de nombreuses ressources. Ce qui donne d’ailleurs gout aux habitants des différentes localités à adopter de nouveau comportement dans la conservation de la mangrove. Aliou Diallo de retour des iles Tristao


26 vues0 commentaire