Tristao: La mise en œuvre du projet ‘’Restauration de la mangrove’’ se poursuit sur le terrain.



Pendant trois jours, partenaires techniques et financiers et Guinée Ecologie ont visité les différents sites reboisés. Depuis le début du projet, ce sont plusieurs activités qui ont été réalisées à la satisfaction des bénéficiaires.

Ce sont au total 200 hectares qui doivent être restaurés. A ce jour, 192 sont déjà reboisés par Guinée Ecologie. Au cours de ce séjour de terrain, de nombreux sites ont été visité, notamment : Kamantoko, Kamkobré, N’kén, Kayopon, KanfalKatchondo, pour ne citer que ceux-là. « La mise en œuvre de ce projet vise la restauration de la mangrove sur les iles Tristao. Vous savez qu’avant les habitants des différents villages qui constituent les iles, s’étaient maintenant livrés à la coupe abuse du bois et la pêche. Ce qui occasionnait la dégradation de l’environnement. Le projet a d’abord pensé à restaurer les digues de protection pour les domaines agricoles qui était déjà abandonné par les habitants. Aujourd’hui, tout le monde a compris les enjeux liés à cette restauration. Actuellement plus de 192 ha sont déjà restaurés.» Explique Ousmane Amine Camara superviseur en chef du projet.

Pour les activités de reboisement, les femmes se sont faites distinguées. Après avoir été outillées en méthodes de reboisement, elles ont réalisé plusieurs hectares. La réalisation de ces activités leurs a également permis de subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs familles comme en témoigne une des dames d’une quarantaine d’année.

« Nous sommes très content de la présence de ce projet chez nous. Ce projet nous a permis d’avoir beaucoup de chose. Moi par exemple, mes enfants étudient, mais pendant les vacances, le reboisement qu’on a fait au compte du projet, c’est avec cet argent-là, que j’ai acheté les fournitures de mes enfants. On a beaucoup travaillé, en tout cas nous sommes très contents de la venue de ce projet ici » se réjouit Djenaba Camara, habitante de Katfoura.

Après chaque site visité, le bilan est apprécié par les responsables de mise en œuvre. Ce qui réjouit le directeur exécutif de Guinée Ecologie. « Je dirai que c’est un projet qui a bien réussi. Vous voyez sur le terrain, depuis qu’on a commencé la visite sur le terrain, tous les périmètres ont bien donné. Les plantes ont bien poussé. » Affirme Mamadou Diawara.

La restauration de la mangrove sur les iles Tristao est l’un des moyens de lutte privilégié contre la dégradation de l’environnement marin. Ce qui a permis à ces communautés de mesurer les dangers et l’ampleur des dégâts liés à la coupe abuse de bois sur le littoral. Des communautés désormais engagées à désormais faire de la préservation des écosystèmes de mangrove, une priorité absolue !

Aliou DIALLO

14 vues0 commentaire