Le projet ''Restauration de la mangrove sur les iles Tristao'', continue à produire des résultats.



Les premiers niveaux de rendements ont fait l’objet d’évaluation suite aux derniers aménagements, de même que les taux de mise en valeur agricole.

Ces évaluations se sont basées sur les enquêtes auprès des riziculteurs qui ont utilisé ces périmètres aménagés.

D’après quelques riziculteurs bénéficiaires de cette activité, le niveau des rendements a atteint un seuil appréciable.

« Il y a une vingtaine d’année, nos périmètres produisaient des milliers de kg par ha. Mais depuis que nous avons perdu les digues, nous avons été confrontés au problème d’eau et à la salinité. Nos productions ont baissé. Et ce, il y a une dizaine d’années.

Lorsque nous avons reçu cet appui du projet cette année, le riz a bien donné cette fois-ci. Sur l’hectare nous avons eu entre 1500 et 2000 kg contre 400 à 500 kg avant ».Yöye Kéita témoigne. Soit une amélioration de plus de 400%. Il faut aussi signaler qu'avec ce projet, 284h de rizières ont été réhabilités.

21 vues0 commentaire