top of page

Environnement/Mont Béro: Le conservateur en chef nous parle de l'importance de cette forêt classée

Dernière mise à jour : 14 août 2023


Sory CONDÉ, évolue au sein de la forêt classée du mont béro depuis plus années. Il est aujourd’hui le conservateur en chef de cette forêt classée qui est sous la tutelle du centre forestier de N’Nzérékoré. Il accueille le projet « Assurer un avenir durable à la forêt classée du mont béro. » Avec lui, nous avons abordé plusieurs questions au terme d’une visite de terrain qui a conduit l’équipe dans cette forêt.


Monsieur condé au terme de deux jours de travail et d’intenses rencontres avec les communautés, mais également visite du terrain, en tant que conservateur en Chef de la forêt classée du Mont Béro, dites-nous d’abord, que représente le mont béro ?


Le mont Béro, c’est une forêt classée, qui a été classée en 1952, par le gouverneur de l’AOF. Depuis ce jour, la Guinée est entrain de protéger, mais en collaboration avec la communauté.

Alors depuis que vous avez pris service, dites-nous d’abord quelle est l’importance de cette forêt ?


Cette forêt a une potentialité qu’on ne peut pas tout citer ici. Par ce que, qui parle de vie parle de forêt, qui parle de l’eau parle de forêt. Donc notre vie dépend de cette forêt, ça nous aide à avoir la santé, ça nous aide à avoir le manger et beaucoup de choses. L’importance de la forêt sur la vie de l’homme est immense.


Quelle est la superficie de cette forêt ?


Elle a une superficie de 26 850 ha, elle est entourée par 25 villages, répartis entre six sous-préfectures, relevant des 3 préfectures : Lola, Beyla et Nzérékoré.


Alors, Monsieur Condé, Guinée Écologie sont partenaires Bird life conduit un projet assurer l’avenir durable à la forêts classé Mont Béro, vous êtes vraiment au sein de ce projet tout d’abord qu’est-ce que ça vous fait ?

C’est vraiment, une immense joie pour moi de voir aujourd’hui une O.N.G. nationale et internationale qui font vision pour venir appuyer les communautés. En même temps former les gardes forestiers et restaurer les parties dégradées de cette forêt donc pour moi c’est une fierté.


On a longtemps cherché des partenaires, mais maintenant, si par la grâce de Dieu, Guinée Écologie est venue taper à notre porte, nous ne ferons que nous réjouir de ça.


Est-ce que vous êtes prêt avec vos agents à accompagner cette ONG pour accomplir la mission de trois ces ans ?


Oui, on est prêt, c’était notre souhait. C’est ce que nous avons sollicité depuis longtemps, mais maintenant que cela a vu jour, on ne fera que prier Dieu pour que les objectifs de part et d’autres soient t atteints et qu’à la fin de ce projet qu’on voit un Mont Béro protégé, restaurer et que les communauté riveraines soient accompagnées former dans les activités de génératrices de revenus et que les agents aussi puissent avoir au moins le renforcement des capacités, pour nous permettre de gérer encore plusieurs projets à l’avenir.


Votre message à l’endroit de cette communauté ou ces communautés concernées.?


Ce que nous demandons à la communauté nous devons nous donner les mains pour accompagner Guinée Écologie pour pouvoir atteindre les objectifs. Ils sont venus pour nous et ils sont là aussi pour nous, nous devons être là aussi pour eux.


Aliou DIALLO

94 vues1 commentaire
bottom of page