top of page

BIODIVERSITÉ/PROTECTION DES OISEAUX MIGRATEURS: GUINÉE ÉCOLOGIE ET SES PARTENAIRES SENSIBILISENT LES ÉLÈVES ET ENCADREURS

Dernière mise à jour : 26 févr.


Guinée Écologie a procédé à une séance de sensibilisation des élèves sur la conservation des oiseaux migrateurs ce samedi à la plage de Lambanyi. Cette activité du projet Spring Alive vise à aider les enfants africains, leurs familles, amis et enseignants, à comprendre, à s'engager et à agir pour les oiseaux et la nature et à comprendre l'importance d'une conservation internationale des espèces migratrices.  Il encourage également les communautés au sens large à s'impliquer davantage dans la conservation de la nature dans leurs pays respectifs en soutenant les partenaires de BirdLife. C’est dans le cadre de son programme éducation environnementale dans certaines écoles de Conakry que les écoliers ont fait des observations des oiseaux sur la plage et ils ont été sensibilisés sur l’importance de la protection de ces espèces migratrices.

Selon la responsable programme environnement et cadre de vie de Guinée Écologie, c’est une manière «d'éduquer » les enfants sur pour la protection de l'environnement. « L’objectif de cette sensibilisation c'est d'éduquer les enfants sur la protection de l'environnement précisément sur les oiseaux migrateurs. » Entame-t-elle

Après cette journée de sensibilisation, d’autres initiatives sont en cours pour continuer le combat avec la même école. « Nous allons continuer avec cette école par ce que les enfants qui ont été choisis, c’est les enfants du club écologie de l'école qui vont maintenant continuer à suivre les oiseaux migrateurs et les mettre en contact avec les écoles de WADEM. Les WADEM c'est les 3 pays, l'Allemagne, la Belgique et le pays Bas. Chaque année au moment de l'hiver les oiseaux viennent au mois d’octobre, pour se retourner au mois d'Avril et mai. » a a-t-elle expliqué

Pour cette année, le choix est tombé sur la plage de Lambanyi par ce que « les oiseaux viennent dans un endroit humide, et la plage de Lambanyi c'est une zone humide, c'est un site et c'est le prolongement du delta de Konkouré donc c'est ici qu'on retrouve la plupart des oiseaux migrateurs. » Nous a fait savoir Kadiatou Barry


Pour Jean Paul Sédi, Directeur de l'école privée ROLAND PRÉ cette activité rentre dans le cadre de l’épanouissement des apprenants « Tout d'abord l'épanouissement des enfants c'est mon premier but pour faire sortir les enfants de leur cadre habituel de vie où ils sont surprotégés pour leurs faire découvrir la nature, la mer et d’autres choses. » dit-il

Cette action est juste encouragée par Jean Paul Sédi et il promet de continuer le travail dans la dynamique de renforcer le club « Le club va être mise en place avec L'ONG, par ce qu’ils vont nous apporter les outils formels, sinon déjà à l'école nous avons une sensibilisation à la nature et la propreté qui sont des domaines de l'écologie. Mais l'apport scientifique que nous fait L'ONG c'est de nous apporter un cadre formel avec les enseignants formés, et les jeunes accompagnés pour la sensibilisation des enfants. Au retour à l'école avec les enfants, chacun d'entre eux va faire un petit compte-rendu de ce qui s'est passé ici sur ce site, et ils vont discuter de tout ce qu’ils ont vu sur la plage. » promet le Directeur.

Très joyeux qu’ils sont, ces jeunes élèves ont passé des moments agréables et d’apprentissage sur la plage de Lambanyi. Content de cette nouvelle découverte sur le terrain, Magecika Camara, se souvient de tout ce qu’il a appris « J’ai appris que la mer, les arbres et la zone qui nous entoure, c'est la mangrove. J'ai appris aussi que la visière c'est l'espace côtière, j'ai appris aussi que le laisse-mer c'est lorsque la vagues rapporte les déchets. J'ai appris que la basse marée c'est lorsque la mer descend, la haute marée c'est lorsque que la mer revient. Aujourd'hui j'ai constaté que la plage est un peu sale et tout ça c'est la faute des hommes. Il faut que nous arrêtions de polluer la mer. » Décrit-il


Sidi Mohamed Moustapha Diallo est aussi heureux de participer à cette randonnée de découverte. Il touche du doigt les réalités de la nature. Lui, il dresse son constat « J'ai constaté que la marée est basse pour l'instant, mais à partir de 13h 14h, elle va revenir jusqu'à ici. Il ya beaucoup de déchets sur la cette plage et il y'a la visière un peu partout. Aujourd'hui moi je suis venu pour observer les oiseaux migrateurs, sur une zone humide on peut retrouver beaucoup de types d'oiseaux migrateurs, tel que Martin pêcheurs, les hérons blancs, des flammateur l'Ain, des corbeaux, les tigres flamateurs rose à l'aide d'un télescope et les jumelles aussi.  J'ai appris aussi que les oiseaux viennent de l'Allemagne, l'Angleterre et les pays Bas. J'ai appris aussi qu'il faut protéger l'environnement. » Explique ce jeune élève.

Il faut rappeler que cette activité se réalise dans le cadre de la saison Spring Alive 2023 avec son partenaire BirldLife.  Elle démontre une expérience en matière de mise en place de clubs environnement dans les écoles et de les rendre opérationnels grâce à la sensibilisation, à l’élaboration de programmes et au bénévolat pour les activités de campagne. Cette campagne vise aussi à accroître l’engagement et la compréhension de la population et les écoliers envers la conservation de la nature et de l’environnement grâce aux oiseaux migrateurs.

                                                                                LALEMAN GUINÉE

23 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page